Mes provocations

Changement climatique brutal: ça existe depuis l’homme de Néandertal

Le changement climatique brutal que nous connaissons est loin d’être une nouveauté dans l’histoire. Depuis au moins cent mille ans, des études scientifiques ont documenté plusieurs épisodes de ce type, entièrement dus à des causes naturelles. Une grotte du sud-est de la France vient de prouver qu’un phénomène de ce genre avait déjà frappé vers l’an 100.000 avant Jésus-Christ. 

On lira sur Business Insider un compte-rendu scientifique intéressant sur des études archéologiques menées dans la grotte de Baume Moula-Guercy dans la vallée du Rhône. Des archéologues français ont montré que des ossements d’hommes de Néandertal datant de l’an 100.000 environ portent des marques de cannibalisme. En examinant les couches généalogiques de la grotte, ils ont montré que ces ossements (dont un crâne d’adolescent) manifestement rognés par d’autres humains, dataient d’une époque marquée par un changement climatique brutal qui a probablement rendu la nourriture très rare. 

Les archéologues ont indiqué que la température avait probablement varié de 4 degrés en quelques générations:

Alban Defleur et Emmanuel Desclaux ont constaté que le climat à l’époque allait jusqu’à 4 degrés Fahrenheit de plus par rapport à aujourd’hui, et que la température avait basculé de très froid à très chaud de manière assez brutale. (…)

Ce changement a été le plus important réchauffement planétaire que la Terre ait connu au cours des 400 000 dernières années, d’après Alban Defleur. « Nous ne parlons pas d’échelle géologique, mais plutôt d’échelle humaine « , a déclaré Emmanuel Desclaux au magazine Cosmos le mois dernier. « Peut-être qu’en juste quelques générations, le paysage a complètement changé. » (…)

Alban Defleur et Emmanuel Desclaux ont constaté que les changements climatiques ont conduit au développement de forêts denses à travers l’Europe et, par conséquent, à la disparition des grands mammifères que les Néandertaliens chassaient habituellement, comme le bison, le renne et le mammouth. Ce manque de proies traditionnelles les a laissés sans nourriture suffisante, ce qui explique peut-être pourquoi ils ont eu recours au cannibalisme.

Et pourtant, tout laisse à penser qu’à l’époque l’homme de Néandertal produisait peu de gaz à effet de serre…
Hits: 261

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.