On vous l'avait bien dit

Loiseau investie, la liste LREM présentée

Nos lecteurs le savaient depuis longtemps, Nathalie Loiseau, longtemps mis en ballottage avec Agnès Buzyn, est investie en tête de liste des élections européennes. Ce choix technique d’une inconnue en dit long sur le manque de poids lourds dans l’entourage d’Emmanuel Macron.

Nous l’avions annoncé très tôt, Nathalie Loiseau est désormais investie tête de liste aux Européennes. Ce choix final est un indice important sur les orientations futures d’Emmanuel Macron. La candidature Loiseau était en effet évoquée dans le cadre d’une alliance avec les juppéistes. La ministre des affaires européennes état considérée comme consensuelle pour le centre droit.

Il est possible que le choix du Président se soit porté sur elle plutôt que sur Agnès Buzyn pour ces considérations techniques.

En termes d’habileté, ce choix paraît toutefois contestable. Nathalie Loiseau n’a jamais été élue et elle incarne cette vision technocratique et arrogante de l’Europe qui exaspère les Français. Sa prestation télévisée face à Marine Le Pen n’a guère infléchi cette image.

On notera qu’elle devrait mener le combat chaperonnée par l’ex-ministre écologiste Pascal Canfin. Elle emporte sur sa liste le chroniqueur de France Inter Bernard Guetta. Là encore, ce choix peut sembler malhabile, tant les journalistes du service public apparaissent de façon grandissante comme des serviteurs zélés mais peu transparents du pouvoir en place.

De récents sondages ont montré que l’écart entre la République En Marche et le Rassemblement National se rétrécissait.

Hits: 275

One Comment

  • Calot

    Je vois de plus en plus la seule liste sérieuse, professionnelle, crédible et cohérente, celle des Républicains (menée par FX Bellamy) devant LREM. L’électorat de centre-droit ne peut PAS adhérer à N. Loiseau, cette tête de liste plus « macron-progressiste » (naïveté sur le voile islamique ou la GPA, jargon technocratique et creux) que juppéiste.

    En revanche, avec l’alliance de LR et des Centristes d’Hervé Morin et des personnalités de haut niveau comme Arnaud Danjean, cet électorat peut sans aucun effort rejoindre sa famille « naturelle », la droite républicaine. Les sondages sont devenus très volatiles, à l’image de l’électorat centriste qui fait et défait les élections ! Il y a 5 points qui peuvent passer rapidement de LREM à LR : juste 2 lettres à retirer ! Je rappelle qu’en 2017 F. Fillon a obtenu 7,2 millions de voix après un lynchage ininterrompu de 3 mois. Si ces 7,2 millions d’électeurs votent Bellamy, compte tenu de l’abstention annoncée, ce dernier fait 30% ! C’est théorique bien sûr, mais cela montre le potentiel de progression de LR.

    De plus, les Français refusent de voir le débat se borner au duel caricatural entre les deux sectes, les deux impasses, fédéralisme LREM et Frexit RN. Le clip hallucinant de Macron (« Vous n’avez pas le choix ! »), la présentation complètement ratée de la liste LREM par S. Séjourné hier, vont faire des ravages. En incarnant la voie médiane, celle de la raison, Les Républicains vont susciter un intérêt croissant, qu’on observe déjà sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.